Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 janvier 2010 7 24 /01 /janvier /2010 23:08

Ou suite du news précédent.

Dans mon court news # 8, il était question de météo à ne pas mettre un avion dehors, mais également de dessin. Vous avez pu y découvrir mon premier essai de réalisation d'un profil du Caudron C460. Comme ce dimanche a été , tout comme le samedi, une journée à rester au chaud, j'en ai profité pour me lancer dans une seconde réalisation.

Quelques photos et documents glanés sur le net, m'ont permis de donner vie au profil vierge, que je possédais, du HUGHES H-1B Racer. Appareil, célèbre s'il en est, puisqu'il appartenait au non moins célèbre Howard HUGHES.

455px-Howard Hughes H.HUGHES

Le 1B RACER fût développé en vue de devenir l'avion le plus rapide du monde. Il fût conçu par Howard HUGHES et Richard PALMER, et construit par Glenn ODEKIRK.
Le 13 septembre 1935, H.HUGHES atteint l'objectif qu'il s'était fixé, en volant, à bord de son H-1B à la vitesse impressionnante de 352,32 mph, soit environ 566 Km/h. Cet épisode a été magnifiquement reproduit dans le film "Aviator" de Martin Scorsese, avec Leonardo DICAPRIO et Cate BLANCHETT.

Howard HUGHES ne souhaitait aucun sponsoring de son appareil. C'est la raison pour laquelle aucun marquage particulier ne figurait sur le H-1B, excepté son numéro de registre peint en jaune sur le fond bleu sombre des ailes. Le fuselage quant à lui, resta en métal poli, vierge de toute peinture. Le numéro de registre initial était le R258Y (plus tard NX258Y). L'appareil était équipé d'un moteur 
Pratt and Whitney Twin Wasp Junior radial, à pistons, capable de délivrer 700 cv à 8500 pieds, mais pouvait atteindre une puissance de 1000 cv lors des vols à très grande vitesse.

Le H-1B était une avion du type Racer destiné aux courses et records de vitesse.
Il effectua son premier vol en août 1935. Son envergure était de 9.67 m (31 ft. 9 in.), mais l'appareil pouvait être équipé d'un jeu d'ailes plus courtes en fonction de l'objectif du vol à effectuer.h-1
L'appareil mesurait 8.23 m (27 ft.) de long et pesait 2.495 kg (5.500 lb.).

Le profil réalisé ci-dessous est basé sur les marquages datant de l'époque de sa construction.
Le H-1B fût remisé  dans les hangars  des usines Hughes à Culver City, California, jusqu'à ce qu'il fût cédé à la Smithsonian Institution en 1975. Il est à présent exposé au Golden Age of Flight gallery du National Air and Space Museum.

1B Racer
© Reproduction interdite. Tous droits réservés - janvier 2010  - Reproductions des profils en vente sur E-Bay.fr

Repost 0
Published by Earlybird - dans La Gazette d'Icare
commenter cet article
22 janvier 2010 5 22 /01 /janvier /2010 23:15
Gazette.jpg
BRRR...!

Voilà plusieurs semaines que les dépressions succèdent aux coups de vents et aux tempêtes de neige plus ou moins moins violentes. Les hangars sont clos et les terrains boueux, sinon inondés pour certains. Des pistes sont fermées et les seuls objets volants croisant au dessus de nos aérodromes sont les goélands et autres corneilles.
Les appareils sont, pour nombre d'entre eux, remisés pour l'hiver en attendant les jours meilleurs.

LFQO_hangar.jpgHangars à l'aérodrome de Lille-Marcq (LFQO)

C'est le moment de se souvenir de ces magnifiques vols que nous avons effectués, avec une bonheur toujours inégalé et inaltéré. Le moment de sortir les dizaines de photos réalisées au gré des beaux jours. Et il y a de quoi occuper les longues soirées d'hiver. Pour ma part je garde un merveilleux souvenir de l'été 2009. L'été de toutes les merveilles. L'été où nous avons pu admirer dans les cieux de France le superbe Caudron C.460.
Alors en feuilletant et admirant les nombreuses photos faites de ce racer hors du commun, il m'est venu l'envie de le voir autrement. Au gré de mes passages sur des sites forts biens faits de la toile, j'ai pu admirer de nombreux dessins et profils d'avions très différents les uns des autres.
M'est alors venu l'envie de tenter de la chose. Et c'est ce premier essai que je souhaite soumettre à votre critique. La technique utilisée m'a paru assez simple. Reproduire une profil en ligne épurées et basiques, pour le mettre en couleur ensuite. Le tout réalisé avec Photoshop.

Et voici le résultat (cliquez pour agrandir).

C460
 © Reproduction interdite. Tous droits réservés - janvier 2010  - Reproductions des profils en vente sur E-Bay.fr

C
omme toujours vos commentaires et suggestions sont les bienvenus, et qui sait, vos encouragements me pousseront peut être à récidiver!
Repost 0
Published by Earlybird - dans La Gazette d'Icare
commenter cet article
28 novembre 2009 6 28 /11 /novembre /2009 12:14


Les absences sont parfois longues et frustrantes, mais le bonheur de retrouver le clavier n'en est que plus grand. Cet été riche en "aventures" aéronautiques, où notre Caudron C460 à tenu une grande place, nous a laissé des souvenirs dignes des nos premiers émois amoureux.

Alors comme j’aime échanger  avec ceux qui partagent ,comme moi,  la passion de l’avion et de son histoire, je reprends ma plume électronique pour vous donner, je l’espère des moments de lecture et de découverte, sinon très élaborés et historiquement sans erreurs,  passionnants et distrayants.


A force de respirer les vapeurs d’essence et de kérosène, à force d’arpenter les aérodromes et autres plate-formes aéroportuaires, on finit toujours par trouver quelque chose qui vous intéresse. Comme vous les savez peut-être, j’ai le bonheur d’habiter chez les Ch’tis et ce non loin de l’aéroport de Lille Lesquin.

Cette plateforme est de taille moyenne, mais  assure malgré tout un transit de plus d’un million de passagers par an. Le trafic y est principalement constitué de liaisons nationales (Air France, Brit-Air et Régional) ainsi que de plusieurs destinations Européennes, assurées par des opérateurs étrangers parmi lesquels on peut citer, Pegasus Airlines,  XL Airlines, Aigle Azur, Royal Air Maroc, Viking  et bien d’autres.


Dans l’ensemble les appareils effectuant des rotations ou escales à LFQQ (Lille-Lesquin) sont de taille moyenne, voire petite. Durant les mois d’été il n’est pas rare d’y voir de temps à autre un 777 d’Air Algérie. La majorité des appareils faisant escale à LFQQ est composée de Fokker 70 ou 100, d’Airbus A319 ou A320, de Boeing 737 de différentes générations et depuis peu des nouveaux Embraer 170 et 190. Alors lorsqu’un géant de type Jumbo 747 y fait un passage….on en parle dans les chaumières. C’est ce qui est arrivé il y peu de temps. Alors que j’étais de passage non loin de Lille Lesquin j’ai pu observer, de loin, l’arrivée de l’imposante machine. Il n’en fallait pas plus pour aiguiser ma curiosité. Je fis donc un crochet par mon domicile afin d’y ramasser le matériel nécessaire à quelques prises de vues.

C’est donc le résultat de cette petite escapade que je vous donne ici à découvrir.  Deux clichés et une vidéo de quelques minutes.

TF-AMV_01.jpg 


Le 747 immatriculé TF-AMV est du type 747-400 et appartient à la compagnie Islandaise, Air Atlanta Icelandic. C’est dans le cadre d’une location qu’il vole aux couleurs, fraîchement apposées, de la Saudi Arabian Airlines. Son passage à Lille s’explique par un affrètement  destiné au transport de pèlerins à destination de la Mecque via Djeddah.



Dans la vidéo apparaît également  d’un jet privé (F-GSLZ) qui semble avoir de la ressource au décollage. Il s’agit d’un Dassault de type Falcon 100 appartenant à Trans Helicopter Service.

Pour la qualité de la vidéo je vous demanderai d’être indulgent car, malgré un solide trépied, cela bouge un rien par moments. Cela est dû au vents assez violents  qui soufflaient ce jour là, à LFQQ (30 à 35 Knts au 230).  Vous remarquerez  d’ailleurs, lors du décollage du 747 de la piste 26, que sa gouverne de direction remue sensiblement, afin de maintenir le monstre dans l’axe de la piste malgré un fort vent de travers.
Appréciez et notez que vos suggestions et commentaires sont bien évidemment les bienvenus.


747_Saudi_LFQQ_1

NB: La vidéo peut être lue en trois qualités : standard ou SD, Haute qualité ou HQ et enfin en très haute qualité ou HD. Pour cette dernière, il vaut mieux enregistrer la vidéo avant lecture si votre connexion internet n'est pas des plus performantes.
Repost 0
Published by Earlybird - dans La Gazette d'Icare
commenter cet article
9 juillet 2009 4 09 /07 /juillet /2009 21:54

Après un salon du Bourget riche en rebondissements, après un festival de l'air de Lille réussi comme on l'aime, nous voici enfin disponibles pour reprendre le clavier et vous donner quelques nouvelles bien aéronautiques.

Je doute pas que vous soyez tous à l'affût des nouvelles du bel oiseau bleu, j'ai nommé le Caudron C460. Vous n'êtes pas sans avoir que nous avons trouvé sur notre chemin quelques difficultés, mais notre équipe est d'une patience et d'une ténacité à toutes preuves. Alors c'est avec un peu de retard que notre C.460 est arrivé le jeudi matin au salon du Bourget. Retard a imputer à quelques problèmes techniques, et à une météo capricieuse sur la région Parisienne ce jour là. Mais l'essentiel n'était-il pas d'être présent, même si cela s'est limité à une exposition statique.

Au petit matin, crachin et manque de visibilité clouent l'oiseau au sol,

Le nez humide, il est bientôt 10h et la météo ne s'arrange pas. Alors nous patientons encore pour enfin recevoir le coup de fil qui nous annonce que le Bourget se dégage. Mise en route du LOHM 337, et alors que l'appareil disparaît dans la bruine du matin, je fille en voiture pour le Bourget.


A l'arrivée, notre appareil trouve rapidement son amplacement. Il ne nous reste plus qu'à donner le dernier coup de chiffon (propre!) avant de le présenter aux nombreux visiteurs qui défileront devant cette remarquable réplique.

 A suivre....
Repost 0
Published by Earlybird - dans La Gazette d'Icare
commenter cet article
17 juin 2009 3 17 /06 /juin /2009 09:58

Comme promis, voici en dernière minute, la vidéo du premier vol du Caudron C.460 en France. Les détails de ce vol ainsi que les informations s'y rapportant seront mises en ligne après le salon du Bourget.
En attendant bonne découverte, et si vous êtes de passage au Bourget ne manquez pas de venir nous rendre visite pour admirer de visu ce magnifique "Racer" français venu d'outre atlantique.

Repost 0
Published by Earlybird
commenter cet article
11 juin 2009 4 11 /06 /juin /2009 11:35


La saison avance et après le centenaire du premier vol des frères Caudron au Crotoy (Somme) voici que les meetings s'enchaînent. Cartons et matériels à peine rangés, nous voici partis pour le célèbre meeting annuel de la Ferté Alais. Mais avant de nous rendre dans le Gâtines, où un charmant gîte rural nous attendait, nous avons fait "escale" au musée de l'air et de l'espace où les responsables nous avaient conviés à une visite privée des réserves du musée, situées  à Dugny, de l'autre coté de la plate-forme du Bourget.

Un caverne d'ALIBABA, sans les voleurs.

Lors de notre arrivée dans les lieux notre attention fût aussitôt attirée par la variété des avions "parqués" sur le tarmac, et ce de façon un rien désordonnée. Ici un Mirage 2000, là une Caravelle d'Air Provence, là encore un Boeing 707 d'Air France ainsi qu'un Super Constellation en piteux état. Un Saab et un Crusader complètent le tableau.

Ici un mirage IV

Le Constellation
Constellation.jpg
La Caravelle immatriculée F-GCVL

Le Super Mirage 4000

Notre première surprise passée, nous sommes invités par les responsables du Musée de l'Air et de L'Espace, à pénétrer dans un des hangars. Fonds de la caverne d'Alibaba, où une multitude d'appareils enchevêtres semblent dormir depuis des lustres. Pèle-mêle on peut y trouver des Caudrons, un Fouga version marine, Un Heinkel 111, un bombardier B17, un Jaguar, le Fuselage d'un JU-52, Un Skyraider, des moteurs, des bouts d'ailes et de fuselage et beaucoup de poussière. Un véritable inventaire à la Prévert. Accompagnés de nos amis Américains, constructeur et propriétaire du fameux Caudron C460 nous tentons de nous faufiler parmi ces dignes représentants d'une époque révolue. Et caché sous l'aile d'un B17 nous découvrons un Caudron-Regnier C.366 de 1933 !


Le Cockpit d'époque...il manque juste le compte tour.


Ici encore un Heinkel-111 aux couleurs des forces aériennes Espagnoles.


Ou là une Aero 45, avions d'origine Tchèque.


Et dans un coin du hangar, un cockpit de Caravelle.


Nous n'avions pas assez de nos yeux pour admirer ces trésors qui dorment ici en attendant de passer dans les ateliers de restauration où ils passeront plusieurs milliers d'heures avant de retrouver un nouvelle jeunesse au sein des salles d'exposition du musée. Pour compléter mes propos je vous laisse découvrir quelques photos prises, avec l'aimable autorisation du Musée de l'air, pour mieux illustrer la richesse de la collection et le travail titanesque effectué pour préserver un patrimoine aéronautique.

Dans les ateliers de restauration nous découvrons un Blériot,

 


Mais également un bombardier bimoteur de la dernière guerre, qui nous montre la qualité du travail, des mécanos chargés de redonner belle allure à ces aéronefs.



Nous terminons notre visite par un dernier hangar dans lequel, nous découvrons un autre chantier. Celui d'un hydravion sur lequel travaillent des mécaniciens attitrés, mais qui, au passage, forment  des jeunes en réinsertion professionnelle. Belle aventure que celle de ces apprentis pouvant découvrir à la fois l'histoire aéronautique et un métier valorisant.


Sur les "étagères" une belle collection de moteurs de tous ages et de toutes origines.


Ici un moteur Hispano-Suiza type 24 Z 82 - 24 cylindres en H, d'une puissance de 3600 cv datant de 1946.


Nul doute, que la volonté, des responsables du musée de l'air et de lespace, est de laisser aux passionnés que nous sommes les traces indélibiles de l'Histoire aéronautique, non seulement Française, mais également de tous horizons.
Je tien à remercier au passage, Mrs.G.Felzer (directeur du Musée), J.N. Boy (dir. adjoint) A.M. Delocque-Fourcaud (Secrétaire général) et J. Guerry (resposable de l'action culturelle du Musée).

Au prochain numéro : les photos de La Ferté Alais et en principe celles des essais en vol du Caudron C460
Repost 0
Published by Earlybird - dans La Gazette d'Icare
commenter cet article
6 juin 2009 6 06 /06 /juin /2009 10:39

Les choses se précisent, et comme la date du salon du Bourget s'approche à grands pas, je me doit de vous donner quelques nouvelles du bel oiseau bleue.

Comme j'ai eu l'occasion de le mentionner dernièrement, notre réplique Américaine du Caudron C460 se devait de subir quelques travaux de finition avant d'être fin prêt pour montrer aux fins connaisseurs et autres passionnés de l'aéronautique que nous sommes, la pureté de ses lignes si élégantes. Les dernières informations sont donc des plus prometteuses. La mise en croix (fixation des ailes au fuselage) n'est plus qu'une question de jours, voire d'heures.
Ailes ajustées, câbles et tringleries fixées, le Caudron C460 devrait faire ses premiers essais en vol milieu de la semaine prochaine. Mais je ne manquerai pas de vous tenir au courant de cette prochaine étape si attendue.

En attendant, et pour vous faire patienter voici encore quelques photos de cette merveilleuse machine.
Ces photos sont publiées avec l'aimable autorisation de M.LIGHTSEY (Aerocraftsman) et ne sont pas libres de droits.





Vous trouverez ci-après queqlues données supplémentaires issues de Wikipédia encyclopédie.

Le Caudron C.460 Rafale (et C.450) est un monoplan, monoplace de course construit par la
Société des avions Caudron pour participer à la Coupe Deutsch de la Meurthede 1934. Il comporte une voilure basse cantilever dérivée du Caudron C.362 de 1933. Le C.450, piloté par Maurice Arnoux, fut premier et l'un des C.460, piloté par Albert Monville fut troisième.

En août 1934, Hélène Boucher bat le record de vitesse pour monoplan de cette catégorie, en atteignant 455 km/h sur le C.450, et le 25 décembre, Raymond Delmotte établit un nouveau record du monde à 506 km/h sur Rafale.

La Coupe Deutsch de la Meurthe fut à nouveau remportée en 1935 par un C.450 piloté par Yves Lacombe. La deuxième place était remportée par un C.461, piloté par Maurice Arnoux.

C'est un C.460, piloté par Michel Detroyat qui remporta le Trophée Thompson de 1936 lors des compétitions National Air Races aux États-Unis.

Repost 0
Published by Earlybird - dans La Gazette d'Icare
commenter cet article
27 mai 2009 3 27 /05 /mai /2009 22:57

Le rideau est tombé, et les hommes sont fatigués. Le succès fût au rendez-vous et le soleil nous a gratifié largement de sa présence.
Pendant les quatre jours de la commémoration du premier vol des frères Caudron, la petite Ville du Crotoy a vécu à une autre époque. Celle de Gaston et René, fils de paysans, que rien ne prédestinait à une carrière aéronautique.
Mais le destin en a décidé autrement et après avoir tracé des plans et autres croquis ils ont finis par effectuer leur premier vol à bord d'un planeur nommé Luciole en 1909.

La ville du Crotoy avec en tête le Maire M.Jean Louis Wadoux , entouré de son équipe dynamique, a mis les petits plats dans les grands.
De nombreuses démarches auprès des autorités (Préfecture, DGAC et police de l'air) nous ont permis d'obtenir l'autorisation exceptionnelle de faire atterrir plusieurs appareils sur la plage.


Une seconde piste provisoire fût également ouverte dans un champs à proximité de la ferme de Romiotte. Ce qui a permis à une demi douzaine de vieux coucous de se poser pour ensuite quitter les lieux sous les applaudissements nourris des spectateurs et les visages ravis des enfants.



Une soirée champêtre devait clôturer cette journée du jeudi où tous les convives, dont certains en tenue d'époque devaient terminer la soirée autour d'un verre de l'amitié.
Enfin le clou des ces quatre jours a été planté le dimanche dès 14H30, heure à laquelle démarra le meeting aérien face au front de mer, au dessus de la baie de Somme. Le Crotoy n'ayant pas d'aérodrome, les appareils ont décollés de celui d'Abbeville situé à 10 minutes de vol du lieu de présentation. Différents tableaux se sont succédés en commençant par les appareils les plus anciens, pour terminer par les plus récents, en passant par les années trente et la seconde guerre mondiale .

Ici un SE-5 de l'amicale Jean Baptiste Salis

Un Bücker 131 Jungmann

Un Stampe-Vertongen SV4-C

Le Tipsy Trainer 1 piloté par Ronald SUPPLY

A signaler quelques magnifiques avions de collection venant de France, mais également d'Angleterre et de Belgique, ainsi que l'équipe de deux appareils du groupe Guinot (Boeing PT-17)


 Le Chipmunk (F-AZUR) piloté ici par Alan Carside

Un Dassault MD-311 "Flamant", avion de liaison et de transport militaire.
 
Quelques Warbirds étaient également de la partie...parmi lesquels ont a pu admirer,

Un "T6 Zero" (F-AZZM) piloté par Arnaud Granger.

Et un Corsair (G-FGID) piloté par Alan Wade

Enfin signalons également  la présence dans le programme des voltigeuses et voltigeurs de haut niveau comme,
Diana Britten, Catherine Maunory, Pascale Alajouanine, Mariane Maire et Adam Shaw.

Le repas de clôture de ces quatre journées devait être également l'occasion de décerner des médailles commémoratives, aux acteurs ayant contribué à la réussite du centenaire du premier vol des frères Caudron.


Parmi les heureux bénéficiaires de cette marque de reconnaissance le Maire M. Jean-Louis WADOUX a eu le plaisir de remettre la médaille à Tom WATHEN, le propriétaire du Caudron C460,


Mais également à Mark LIGHTSEY, concepteur et constructeur de l'appareil.


A n'en pas douter le niveau et la qualité de cette manifestation était parmi les meilleures et gageons que bon nombre de spectateurs sont rentrés chez eux avec des rêves d'Icare plein la tête.

Et petit rappel de dernière minute , surtout ne pas oublier que ce Week-end aura lieu le meeting annuel de la Ferté Alais. Et si mes informations sont exactes nous devrions avoir le soleil pour compagnon!
Repost 0
Published by Earlybird - dans La Gazette d'Icare
commenter cet article
12 mai 2009 2 12 /05 /mai /2009 17:24
Ou un cadeau pour les passionnés !

Comme je vous l'avais annoncé dans un envoi précédent, nous avons réceptionné le Caudron C 460 la semaine dernière dans un aérodrome de la région parisienne. Après quelques péripéties entre les ports d'Anvers et du Havre, le conteneur a enfin pris la route pour rejoindre le hangar où il va maintenant falloir assembler le bijou. J'ai donc le plaisir de vous donner quelques nouvelles, en avant première, et ce avant la presse spécialisée de cette merveilleuse réalisation américaine.

Dès l'ouverture du conteneur, l'émotion vous envahit...
Il ne reste qu'un centimètre ou deux de chaque coté, mais le fuselage à été judicieusement arrimé. Il n'y donc plus qu'à détacher ce "racer" fougueux.
Il faut bien avouer que nos amis américains ont parfaitement conçus l'ensemble des berceaux de maintien de l'appareil.
Amateurs et amatrices de belles mécaniques aéronautiques, laissez moi vous présenter le plan vertical du Caudron C460!
Petit à petit le fuselage fait son apparition, tandis que l'émotion est perceptible. Mark Lightsey, le constructeur et pilote, surveille scrupuleusement chaque étape de la manutention...N'oublions pas que c'est le seul exemplaire volant au monde !
Après les moultes précautions qui s'imposent, le fuselage est enfin au sol. Il ne reste plus qu'à sortir les ailes. Opération délicate s'il en est.Moins lourdes que le fuselage, l'opération se révèle finalement assez simple, mais l'attention est de tous les instants car il serait dommageable d'abîmer ce miroir au teint bleu d'océan.
L'ensemble ailes et train d'atterrissage, sur leur berceau, vont rejoindre le fuselage entreposé au fond du hangar.
C'est le moment de regarder ce magnifique oiseau sous toutes les coutures...même si nos amis yankees l'avaient baptisé le "Blue shark" ou requin bleu
Il faut bien noter que la longueur du capot est impressionnante. Cela me rappelle mon enfance. Mais si souvenez-vous, cet avion rouge dans la bande dessinée de Jo et Zette.
Jo_et_-Zette.jpgA vrai dire il semble bien qu'Hergé était du genre à bien se documenter avant d'écrire et dessiner ses aventures.

Notons pour la petite histoire, que la société la société Aerocraftsman, avec à la tête Mark Lightsey, à réalisé cette pure merveille, qu'est le Caudron C460, avec un minimum de plan et de croquis, complétés par des photos d'époque.
En effet les plans de conception et de construction, réalisés par Marcel Riffard, furent tous détruits . Au total il aura fallu près de 8000 heures de travail pour parachever la merveille.

A l'origine l'avion était équipé d'un moteur Renault, 8 cylindres, d'une puissance de 360 cv. Et malgré cette puissance inférieure, comparée à celle des nombreux appareils concurrents américains, le Caudron fût vainqueur de plusieurs courses aux Etats-Unis, dont entres autres les National Air Races de Los Angeles en 1936.

Aujourd'hui la réplique de nos amis américains est équipée d'un moteur LOM - type V 541 . Sa configuration de six cylindres en ligne inversé lui donne une puissance de 210 cv à 2750 tr/min. Lors des premiers essais en vol Mark Lightsey a atteint les 165 mph, soit environ 300 km/h.
L'appareil étant doté d'une aile relativement petite, la stabilité s'en ressent, mais l'oiseau semble être facile à "apprivoiser".
A noter que sa vitesse d'approche à l'atterrissage avoisine les 200 km/h toutes traînées sorties. Bref c'est un animal racé à ne pas mettre entre toutes les mains.
Le moteur LOM V 541 et son numéro de série, ainsi qu'une vue frontale du "Requin bleu"

Ce court article serait incomplet sans une vue du poste de pilotage, certes exigu, mais au tableau de bord complet.
Il ne reste plus à présent, qu'à assurer l'assemblage de ce magnifique bijou, mais pour ce faire un contrôle de la DGAC, est une étape obligatoire et cela commence par la pesée.Sans oublier la mise au point des moindres détails, en se référant aux plans et documents, qui s'imposent pour garantir la sécurité totale du pilote et des spectateurs de meetings.

Les premiers essais en vol à Flabob airfield, Californie, ont permis d'analyser la comportement de la machine, mais également ses qualités et défauts. Ces séances ont permis de fixer les améliorations à apporter à la machine pour en optimiser les qualités mais également la sécurité.
Ces légères corrections sont en cours et seront faites avant la "Mise en croix" de l'appareil. C'est pourquoi le Caudron ne volera sans doute pas lors du centenaire des avions Caudron les 23 et 24 mai prochain. Nous le regrettons, mais la sécurité est une chose avec laquelle nos amis de Californie ne plaisantent pas. Quoi qu'il en soit le C460 sera fin prêt pour le meeting du Bourget fin juin. Il devrait également participer au meeting de Duxford en Angleterre, et de Koksijde chez nos voisins belges, avant de partir, en principe, pour l'Allemagne et la Suisse.

Et afin de vous faire patienter, je vous laisse également admirer quelques photos faites à Flabon airfield. Je remercie au passage Mark Lightsey, de m'avoir autorisé à publier ses photos personnelles. Merci donc de ne pas reproduire ces clichés, issus de sa collection privée, sans son autorisation préalable.



Repost 0
Published by Earlybird
commenter cet article
5 mai 2009 2 05 /05 /mai /2009 17:17


A l'approche de l'été les manifestations aériennes vont se multiplier et comme j'ai déjà eu l'occasion de l'écrire dans ma Gazette précédente il ne faudra pas manquer dans le Nord de notre si beau pays les manifestations suivantes :

Les 21, 22, 23 et 24 mai prochain au Crotoy en baie de Somme,  commémoration du centenaire des avions Caudron. Je vous invite à découvrir le site officiel
http://www.centenaire-caudron.fr/wp/ sur lequel vous trouverez tous les détails intéressants et utiles pour participer pleinement à cette manifestation.

Si vous êtes proche de cette région ne manquez pas ce rendez-vous car ce sera une des rares occasions de voir évoluer une réplique américaine du fameux Caudron C.460, avion mythique s'il en est.

Etant membre du "Air Classic Club" je serai en mesure de vous donner dès que possible des nouvelles de cet appareil magnifique que nous avons réussi à faire venir de sa Californie lointaine. Sachez que nous allons, très prochainement, procéder à sa réception en douane et qu'il faudra ensuite l'assembler et le soumettre à la DGAC pour obtenir son autorisation de vol en France. Un article détaillé a traité toutes les qualités et performances de cet appareil dans le mensuel Aviasport du mois d'avril dernier.

Si d'aventure, vous ne pouviez vous rendre au centenaire de avions Caudron, pour admirer le C.460, il vous restera la possibilité de le voir évoluer à l'occasion des manifestations suivantes :

- Meeting aérien de Cerny - La Ferté Alais les 30 et 31 mai  2009.

- Salon du Bourget - Paris  du 13 au 21 juin 2009.

- Festival de l'air à Lille Marcq les 4 et 5 juillet 2009.

- Meeting Fête de l'air à Lens Bénifontaine le 13 septembre 2009.

Repost 0
Published by Earlybird - dans La Gazette d'Icare
commenter cet article

Présentation

  • : Le Rêve d'Icare
  • Le Rêve d'Icare
  • : Blog modeste, et qui j'espère deviendra génial, dun passioné d'aéronautique et de tout ce qui gravite autour de ce monde fascinant et passionant.
  • Contact

Avant-propos

Bonjour à toutes et à tous,

Tout d'abord bienvenue à bord de ce site.

Qu'y trouverez vous?

Des infos et photos se rapportant au domaine de l'aéronautique récente et ancienne. Mais également ce  que vous voudrez y apporter. Vos témoignages, vos vécus, vos commentaires ainsi que vos meilleurs clichés. En somme tout ce qui peut réunir des passionnés, comme vous et moi, de l'aviation.
Alors Mesdames et Messieurs, merci de bien vouloir attacher votre ceinture, de relever votre tablette et de redresser le dossier de votre siège...pour un décollage immédiat!

Et si mes gazettes et autres articles vous intéressent, n'hésitez pas à me laisser vos commentaires et appréciations. Enfin pour être informé, dès leur parution, de mes derniers articles je vous invite à me laisser votre adresse mail, dans la colonne de droite,ce qui vous permettra d'être automatiquement abonné à la lettre d'information.

Le Rêve d'Icare vous souhaite un agréable vol à tous.

 

  

Recherche

Depuis
le 8 avril 2009
Vous êtes le



Visiteur de ce site

Une question?
Un renseignenemt?
Ou tout simplement
envie de m'adresser
une mail,
Cliquez sur le
manipulateur morse
ci-dessous

morse
For all foreign visitors who
are not understanding French
please feel free to translate
my web pages with
"Google Translate"
by clicking the flag below.

Copy and paste the URL of
selected web page in
Google Translate and select
your own language. Enjoy.

 

Le rêve d'Icare est 

partenaire de :

 

 Lille-ULM 

 

et membre de : 

 EFHA 

eaa-logo rightcolumn